LE PARCOURS D’ANNE BENVENISTE

anne_01

Issue d’une famille d’origine juive Ă©gyptienne, Anne Benveniste est nĂ©e en France et enseigne la danse orientale Ă©gyptienne Ă  Paris, au sein de l’association OcrĂ©ambre (lien). Elle est diplĂ´mĂ©e de l’Ă©cole de Raqs Sharqi fondĂ©e Ă  Londres par Suraya Hilal, et a suivi, durant 12 ans, une formation avec Hassan Bengharbia, danseur et chorĂ©graphe. Elle se forme aux saggats et aux rythmes Ă©gyptiens depuis 3 ans avec Abdel Hakim Nasr et apprend intensivement l’arabe Ă©gyptien. Ainsi la danse, la musique et la langue arabe s’harmonisent et se complètent en nourrissant son inspiration et son enseignement.

Depuis 1994, Anne Benveniste enseigne la danse Ă  des Ă©lèves de tous niveaux (dĂ©butants Ă  professionnels) et organise chaque annĂ©e des stages rĂ©sidentiels en France (lien), en Europe (lien), et en Egypte (lien). Anne Benveniste est par ailleurs chorĂ©graphe et co-auteur de spectacles avec Bernard Abitbol, prĂ©sentĂ©s sur des scènes parisiennes comme l’Institut du Monde Arabe, le théâtre du Gymnase . Depuis sa dernière crĂ©ation (« I’ invitation Ă  la fĂŞte » Ă  l’Institut du Monde Arabe dĂ©cembre 2009), Anne Benveniste se passionne pour la formation et la direction de danseuses dans la conception de spectacles amateurs ou professionnels..

« C’est inspirĂ©e par l’histoire de sa famille que Anne Benveniste s’insère dans ce projet de spectacle. Porteuse d’un hĂ©ritage teintĂ© de multiples influences qui affleurent dans sa danse comme autant de traces de la mĂ©moire ancestrale, elle a voulu transmettre la singularitĂ© et la richesse de son histoire Ă  travers une crĂ©ation artistique. Al Andalous en est le point d’ancrage. Plusieurs siècles après que ses ancĂŞtres juifs aient Ă©tĂ© expulsĂ©s d’Espagne et après avoir fait bien d’autres haltes, c’est en Egypte que les dernières gĂ©nĂ©rations de sa famille trouvèrent une vraie terre d’accueil. La passion d’Anne Benveniste pour la danse Ă©gyptienne qu’elle enseigne, son attirance pour les influences espagnoles dans la musique orientale, sa rencontre avec Florence Capo, l’apport spĂ©cifique de celle-ci dans le chant et la danse d’inspiration andalouse ont Ă©tĂ© les Ă©lĂ©ments propices Ă  une fusion originale et fructueuse ».

Extrait du dossier de presse du spectacle « Terres MĂŞlĂ©es de l’Andalousie Ă  L’Egypte » (théâtre du Gymnase, 2004) Ă©crit par Nicole Blanchard

 

Require Flash player