CE QU’EN DISENT LES ELEVES

 

Stage à Kerhostin 2019

  • Rachel : J’ai beaucoup aimé cet enseignement d’Anne, qui part plus de l’intérieur
  • Isabelle : J’ai apprécié cette approche, faite de subtilité, de délicatesse ; Anne s’y prend par petites touches, c’est simple ; et l’éloge de la lenteur, c’est très riche !
    Merci  aussi à la belle communauté de danseuses, la sororité ça existe !
  • Florence : j’ai apprécié la place laissée à la créativité de chacune, le fait de pouvoir jouer
  • Lydia : contente aussi de ces voyages à travers la musique

Cours à Paris

  • Michèle : J’ai commencé la danse orientale en 2012, j’avais alors 63 ans. Avec une très chère amie, nous avions envie d’une activité commune, plaisante, « bonne pour le moral » disions-nous… Joignant le geste à la parole, nous avons débarqué – toutes deux complètement débutantes- dans le cours de danse orientale d’Anne Benveniste, prêtes à tout !
    Nous y avons été accueillies par le sourire et la bienveillance des plus avancées ; pas question ici d’ego, ou de comparaisons, pas question de qui se met au 1er rang ou au fond.
    Les élèves d’Anne sont chaleureuses, aidantes, amicales d’emblée. A l’image d’Anne à l’évidence, qui pratique une pédagogie douce, faite de respect et de patience.
    Cette approche privilégie l’écoute de la musique, dont Anne maîtrise parfaitement toutes les subtilités et que le corps s’efforce de dessiner.
    Cette version de la danse orientale est élégante et pudique – aussi loin que possible de ce qu’on appelle parfois « danse du ventre ».
    9 ans plus tard, mon amie et moi sommes toujours là, plus « accros » que jamais – et pour ma part, l’âge n’est pas un handicap (oh bien sûr, je ne vais pas prétendre avoir la fluidité ou l’agilité des « petites » de 50 ans !) mais grâce à Anne, j’ai découvert que je pouvais danser avec ce que j’ai (et non pas « malgré »). Je lui en serai éternellement reconnaissante.
    C’est pratiquement une leçon de vie !
    Et quelle belle relation se développe alors avec son corps, cet allié ; avec la féminité aussi, avec le bassin qui règne en majesté – et la posture nous donne un bel axe – solide.
    J’ai gagné en confiance en moi. En acceptation de qui je suis.
  • Zeinab : … la danse, j’ai toujours pensé que ce n’était pas pour moi. Aucune sorte de danse. Je ne suis pas souple, je suis timide, je n’ai pas le sens du rythme, j’ai toujours été la fille assise qui regarde et qui regrette. Je n’y ai pas non plus été tellement encouragée dans mon milieu familial où on valorisait plutôt les activités cérébrales.
    Avec mon amie Michèle, qui, elle, est tout ce que je ne suis pas, lors d’une crise existentielle du genre « j’ai plus de cinquante ans, là il faut faire quelque chose pour rester vivante », nous avons sur les conseils d’une autre amie demandé à Anne Benveniste si elle voulait bien de nous. Elle voulait.
    Nous voilà donc à notre premier cours, moi quasiment paralytique mais enchantée par la barre au sol qui précède le cours, puis par la musique et par la beauté de ce que je voyais. « Je n’y arriverai jamais ». Plus tard, Anne m’a dit : « J’ai pensé que tu ne reviendrais pas ».
    Mais je suis revenue. Avec une infinie patience et bienveillance, Anne a réussi à me faire bouger, d’abord très maladroitement bien sûr, puis j’ai pris un peu de confiance, j’ai gagné en écoute et par conséquent en sensibilité au rythme, et très vite il n’y a plus eu que du plaisir. Neuf ans maintenant…
    J’ai compris que chez Anne, l’idée n’était justement pas « d’y arriver », de reproduire des mouvements corrects, voire gracieux, mais de se sentir portée par l’effet conjugué de la musique et de ce qui affleure en nous. Bien sûr qu’il y a un enseignement technique. Mais chacune l’intériorise avec ce qu’elle est, et la technique peut fleurir en une danse qui appartient à chacune, et nous met cependant en harmonie ensemble.
    La grande culture musicale d’Anne est un atout rare. Elle choisit des musiques de plusieurs styles dont elle sait expliquer la structure et faire sentir la subtilité.
    Le groupe de danseuses, certaines de niveau professionnel pourtant, est extrêmement amical, chaleureux, empathique. Parce que quels que soient nos âges, nos parcours, nous avons toutes pour dénominateur commun la recherche de ce que c’est qu’être femme, sans compétition, dans une joyeuse sérénité.
  • Nicole : « J’ai découvert une barre qui m’a enthousiasmée. En quoi ? D’abord elle fait travailler intensément en profondeur, de plus Anne se révèle un des rares professeurs (parmi ceux que j’ai rencontrés) qui change les exercices de la barre au sol. Tout le temps, elle invente une nouvelle manière de faire un bon étirement, une nouvelle manière de préparer le corps à danser ou tout simplement à s’assouplir. Ses inventions nous empêchent de nous « absenter » de notre mouvement. C’est un plaisir pour l’élève, et une qualité du professeur. Impossible de ne pas ressentir les effets dans le corps des exercices proposés, exercices toujours à redécouvrir, nous ne pouvons qu’être toujours présents à ce que nous ressentons. Donc, j’ai décidé de pousser jusqu’à tenter l’aventure de la découverte de cette danse inconnue de moi. Je ne savais pas ce qui m’attendait : je ne savais pas que j’entrais, dans un monde inconnu : Il s’agissait de trouver ma manière de danser cet univers.
    C’est au fil des cours que j’ai découvert, que j’ai pu me représenter ce qui pour moi, est la singularité, la qualité rare que possède Anne Benveniste : Elle est « passeur », « passeur de monde ». Anne transmet, sait transmettre. Comme cela tranquillement elle transmet son art au fil du temps et, j’y ai puisé de quoi trouver « ma danse», de quoi « articuler notre langue dansante à la langue de la danse égyptienne. »
  • Caroline M :  »Anne Benveniste, par sa pédagogie permet à chacune, quelque soit son « niveau » lors de ce stage résidentiel d’explorer sa propre danse, chacune se sentant libre de développer sa danse à son rythme. Son approche est organique, avec un travail sur le corps à la fois doux et très précis. Anne nous transmet également sa connaissance très riche sur la musique, on peut réécouter et danser, sans se lasser un même passage plusieurs fois et y découvrir une infinité de nuances. La culture traditionnelle égyptienne est mise à l’honneur et on explore toutes les subtilités de cette danse et de la musique en profondeur. Sans compter sur la bonne ambiance entre stagiaires, Anne sait nous fédérer, laisser place à la créativité de chacune pour nous faire progresser tous les jours un peu plus. « 
  • Corinne L : La danse orientale comme un art noble. Anne Benveniste enseigne la danse orientale telle qu’on la pratiquait en Egypte : c’est un art complet, avec un travail intelligent sur le corps qui permet de magnifier le mouvement. Le cours est à la portée de toutes, quels que soient l’âge, la morphologie et la condition physique. La professeur adapte sa pédagogie à chacune, et fait de ses cours un moment d’apprentissage et de plaisir. On en sort le corps délié, assoupli, notamment grâce à une barre au sol qui précède le cours proprement dit et qui fait un bien immense. La force de cet enseignement est d’apprendre à danser de manière autonome, c’est à dire à improviser sur une musique, ce qui est le propre de la danse orientale. Un cours à fréquenter par celles qui pensent que la danse orientale est un art sensuel mais sans vulgarité, au même titre que n’importe quelle danse.
  • Laurence H : Un vrai travail sur le corps et une danse qui va dans les profondeurs et les sensibilités de la musique et de chacune des élèves. Barre sol douce mais très efficace pour délier tout le corps et se préparer à la danse. Les hommes comme les femmes peuvent bénéficier de chacun de ces deux cours. Alors à très bientôt si vous cherchez un cours à la fois sérieux avec des gens très sympas qui n’ont pas la grosse tete.
  • Corinne : « On glisse en confiance dans la proposition : lumière douce, musique tranquille et mouvements calmes. Si assouplissements, renforcement musculaire profond et autres exercices d’agilité constituent la base du travail, cela se passe dans la douceur et la relaxation.Le cours terminé, le corps est à la fois détendu et tonifié, l’esprit débarrassé des tracas quotidiens. Cette séance permet d’aborder le cours de danse qui suit dans les meilleures conditions possibles. Personnellement, je m’arrange pour manquer le moins possible ces rendez-vous du samedi. »
    « Le cours, comme les stages, commence invariablement par la marche. Cet exercice basique est déroutant quand on arrive dans l’univers d’Anne mais on s’aperçoit rapidement qu’il est indispensable et jamais acquis. Dans la suite du cours, Anne nous propose de la suivre : en ligne ou en cercle, nous imitons ses mouvements. Les thèmes ainsi dégagés sont pratiqués et approfondis. Dans ces exercices sur les mouvements, les explications sur la musique et les rythmes sont toujours présents. C’est pourquoi les cours sont passionnants : l’exécution « technique » d’un mouvement ne se suffit pas à lui-même. Par ses conseils individuels ou collectifs permanents Anne apporte une attention particulière au développement de la musicalité de notre danse. »
  • Marie Christine : « En plus du plaisir de la danse d’Anne Benveniste et de sa pédagogie, j’apprécie particulièrement l’atmosphère simple et amicale de ce cours. Tout le monde y a sa place et est respecté quel que soit le niveau. Le narcissisme exacerbé de la danseuse est battu en brèche par les demandes de la « patronne »; et les anciennes sous leurs couches de ceinture chatoyantes ont plutôt tendance à faire les mamans baleines autour des petits baleineaux que les reines de Saba. Bien sûr pendant les stages, il n’y a que des princesses et on ne boude pas notre plaisir.
    Je m’en trouve fort bien. »
  • Jacqueline Taman : « Anne’s technique is very unique and more profound than other classes I have tried. Her interpretation of the dance feels like it comes from deep within the soul and the vast knowledge she has to share is truly inspirational. Even though I always have something to learn when I go to her classes, I feel it’s effortless and awakens the natural joy and sensuality the dance has to offer. »
  • Laetitia : « Je suis élève d’Anne Benveniste depuis près de 15 ans. Son cours me procure beaucoup de bien-être et surtout le plaisir de me ressourcer en tant que femme. J’appréhendais les salles de sport et les cours de danse, mais au final, je trouve dans ce cours une simplicité, et une très bonne ambiance. Au-delà d’une simple activité sportive, il s’agit d’un véritable travail sur le corps qui m’a permis de me tenir plus droite (je suis arrivée à son cours avec de réels problèmes de posture), tout en alliant une joie dans le jeu de la danse, la qualité de la musique, et l’ambiance très sympathique du cours. C’est bien simple, j’oublie toute les fatigues psychologiques du stress quotidien, et je me défoule tout en faisant du sport ! Un véritable bonheur »

 

Photos

 

Videos

Require Flash player

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>